Jean-Claude Brialy - Ados.fr

Jean-Claude Brialy

9

Jean-Claude Brialy est mort L'acteur et réalisateur Jean-Claude Brialy est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi à 74 ans...

La biographie de Jean-Claude Brialy
Avec prés de 200 films à son actif, Jean-Claude Brialy est un acteur incontournable. Mais, n'oublions pas qu'il a aussi été l'un des plus beaux hommes de sa génération : il était le « Carry Grant français » comme le soulignait François Truffaut. Jean-Claude Brialy, né le 30 mars 1933, en Algérie, était un fils de militaire bringuebalé au gré des déménagements familiaux. Après son baccalauréat, le jeune homme se rêve acteur. Il obtient le premier prix de comédie du conservatoire de Strasbourg. Rattrapé par le quotidien, le saltimbanque doit rejoindre son régiment à Baden-Baden. A l'issue de son service militaire, il débarque à la capitale et le réalisateur Jacques Rivette le remarque. Il lui offre son premier rôle dans un court-métrage Le Coup du Berger, en 1956. Puis, il multiplie les apparitions, notamment dans Ascenseur pour l'échafaud, en 1957, de Louis Malle. La célébrité arrive en 58, avec Le beau Serge, de Claude Chabrol, où il incarne François, qui revient dans le village de son enfance pour y assister à la déchéance d'un ami et Les Cousins, où il incarne le cynique cousin parisien d'un petit provincial ébahi par la ville. Le public se prend d'affection pour ce jeune acteur désinvolte et charismatique. Brialy devient, comme son acolyte Jean-Paul Belmondo, l'un des acteurs phares du mouvement cinématographique de la Nouvelle Vague. Il tourne avec Jean-Luc Godard (1960, Une femme est une femme), François Truffaut (1967, La Mariée était en noir) ou encore Eric Rohmer (1969, Le Genou de Claire). En 1971, il passe derrière la caméra et réalise Eglantine, où il évoque avec nostalgie ses souvenirs d'enfance. Jean Claude Brialy est un acteur boulimique de travail, qui tourne à un rythme effréné et qui monte régulièrement sur scène. Il cultive le rôle du dandy, comme dans Julie Pot de colle, de Philippe de Broca (1977). Mais, il sait aussi donner à son jeu une gravité, qu'il met au service de films noirs comme Mortelle Randonnée, de Claude Miller (1982). Avec l'âge, il accède à des rôles de patriarche, comme dans La Reine Margot de Patrice Chéreau. Il a plus récemment été redécouvert dans Les Acteurs de Bertrand Blier ou Kennedy et moi de Sam Karmann (1999).

...



Les personnalités associées à Jean-Claude Brialy
Pseudo * :
E-mail :
Votre commentaire *
Crypto * :
* champs obligatoires
  • Tous les clips
Forums Public Ados
  • 8623
    Le dernier film vu.
  • 1701
    Tu recherches le nom d'un film ?
  • 73
    Je cherche des films sur les chevaux !!En...
  • 31
    TOPIC UNIQUE : Les films incontournables
  • 9
    Proposition de films d'horreur