Claude Chabrol - Ados.fr

Claude Chabrol

Né le : 24 juin 1930 (87 ans)
Métiers : acteur, réalisateur, producteur de cinéma, scénariste de télévision

0

Les Gérard du cinéma : Les nominés 2010 ! Les Gérard du cinéma sont l'équivalent des Razzies Awards aux...

Jean-Claude Brialy est mort L'acteur et réalisateur Jean-Claude Brialy est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi à 74 ans...

La biographie de Claude Chabrol
Si Claude Chabrol a reçu en 2003, le prix du cinéma de l'Académie Française, c'est parce qu'il est l'un des plus grands réalisateurs français. Né le 24 juin 1930, à Paris, Claude Chabrol grandit dans la pharmacie familiale. Durant la guerre, il est envoyé dans la Creuse, où naît sa passion pour le cinéma, puisque malgré ses douze ans, il passe son tout temps libre comme projectionniste dans un petit ciné-club. Pourtant, dés son retour à Paris, il reprend sagement ses études de droit. Il continue de fréquenter assidûment les cinémas de la capitale. En compagnie de jeunes intellectuels, qui se rebellent contre la France bien pensante de l'après-guerre, il se détourne de son éducation bourgeoise et de ses études. D'ailleurs, le coquin vend aux riches de faux autographes d'Hemingway pour se faire de l'argent. Alors qu'il travaille comme attaché de presse à la Fox, il utilise, en 1957, un héritage bienvenu, reçu par son épouse, pour produire à ses frais Le Coup du Berger, film de Jacques Rivette. L'année suivante, puisqu'il est bien lancé, il profite une nouvelle fois de l'aubaine et passe derrière la caméra pour réaliser à ses frais Le Beau Serge. Ce film autobiographique met en scène un Jean-Claude Brialy désinvolte et arrogant. Il obtient le prix Jean Vigo. Claude Chabrol épouse en secondes noces Stéphanie Audran, qui deviendra sa muse et qu'il dirigera 23 fois. Il obtient l'Ours d'Or à Berlin, en 1959, pour son second film, Les Cousins. Ses films suivants, comme Landru, qui retrace les aventures meurtrières du tueur,rencontrent très souvent des succès publics. Il revient à un cinéma plus intime, représenté entre autres par le film Que la Bête meurt, en 1969, où il règle ses comptes avec la bourgeoisie de province, qu'il déteste. En 1972, il obtient l'un de ses plus gros succès en salle avec le satirique Docteur Popaul, joué par Jean-Paul Belmondo. Puis, il se concentre surtout sur le polar, en mettant souvent en scènes des faits divers, car cela l'intéresse particulièrement. Dans les années 90, le cinéma de Claude Chabrol s'articule souvent autour d'Isabelle Huppert, à la fois héroïne et victime d'une société oppressante. On la retrouve dans Une affaire de femmes en 1988, Madame Bovary en 1991, Merci pour le chocolat, ou encore La Cérémonie, 1995. Ce dernier opus est considéré comme le summum de l'art Chabrolien. Ensuite, le réalisateur se tourne vers la jeunesse. Il fait appel à Benoît Magimel et à Mélanie Doutey pour Les fleurs du mal, en 2003, et à Laura Smet, pour La demoiselle d'honneur, en 2004. Boudé par les Césars mais chouchou de la critique, Claude Chabrol est un homme ambigu, dont le travail profond sur la noirceur de l'âme humaine contraste avec sa bonhomie. En 2006, L'Ivresse du pouvoir témoigne de l'acuité de son regard sur l'actualité, tout en brossant un nouveau portrait de femme à la fois manipulatrice et manipulée.

...



Les personnalités associées à Claude Chabrol
Pseudo * :
E-mail :
Votre commentaire *
Crypto * :
* champs obligatoires
  • Tous les clips
Forums Public Ados
  • 1750
    Tu recherches le nom d'un film ?
  • 48
    Vos films références
  • 45
    Votre film préféré
  • 43
    Pourquoi un tel succès pour les films...
  • 25
    L'acteur qui vous a le plus marqué ?