Claude Berri - Ados.fr

Claude Berri

Né le : 01 juillet 1934 Mort le : 12 janvier 2009
Nationalité : France
Métiers : producteur de musique, acteur, réalisateur, scénariste de cinéma

14

Les Gérard du cinéma : Les nominés 2010 ! Les Gérard du cinéma sont l'équivalent des Razzies Awards aux...

Jonatan Cerrada s'y voyait déjà... Le "pitch" du spectacle: Une bande de copains se retrouvent à la sortie...

La biographie de Claude Berri
Comme l’avait dit Coluche aux Césars 84 : « Comme tout le monde, je remercie Claude Berri » et, en effet, il est le Monsieur loyal du cinéma Français. Il est né le 1er juillet 1934, à Paris. Dans sa famille, on est fourreur de père en fils. Il aurait d’ailleurs du faire sien ce noble métier. Pourtant, Claude Langmann de son vrai nom, a choisi de privilégier sa passion pour le théâtre. Il apprend l’art dramatique au célébrissime cours Simon. En 1953, il fait sa première apparition dans Rue de l’Estrapade de Becker. C’est en ce début de carrière qu’il choisi son pseudo : Berri. Au début des années 60, la célébrité tardant à pointer son nez, il décide de produire au début des années 60, ses propres films sans que ce soit non plus la folie. Après avoir peaufiné son apprentissage de la réalisation auprès du grand réalisateur Pialat, il passe à l’acte. En 1967, il tourne son premier long-métrage, Le vieil Homme et l’enfant, qui met en scène le bouleversant acteur, Michel Simon. S’ensuivent une série de films autobiographiques, qu’il interprète souvent lui-même : La première fois, 1976 ou Le Cinéma de Papa, 1970. Il illustre également les difficultés du mariage, en 1980, dans Je vous aime, lorsqu’il est lui-même confronté au divorce. Son mariage avec Anne-Marie Rassam sera en effet un échec. Claude Berri se lance dans la production, en montant sa société Renn. Dès la fin des années 60, il finance de nombreux films, allant de la comédie populaire à la sauce Claude Zidi au film d’auteur. S’il n’est pas mégalo dans ses propres réalisations, plutôt intimistes, il n’hésite pas à financer des projets de grande envergure, comme L’Ours de Jean-Jacques Anneau. Dans les années 80 puis 90, il réalise plusieurs films qui marqueront leur époque et rencontreront de gros succès. Il signe Tchao Pantin, en 1983, qui dresse un portrait émouvant d’un garagiste de nuit qui vit au gré des rencontres marginales. Ce film met en scène Coluche, dans un rôle dramatique. Puis, il adapte les livres de Marcel Pagnol, Jean de Florette-Manon des Sources, en 1986. On y retrouve la belle Emmanuelle Béart, en bergère, courtisée par l’idiot du village, incarné par Daniel Auteuil. Puis, avec Uranus, Germinal et Lucie Aubrac, il raconte des épisodes douloureux du passé de la France. Il produit aussi des block busters, comme Astérix et Obélix contre César, puis Astérix, mission Cléopâtre et investit dans des premiers films prometteurs comme Didier, d’Alain Chabat, ou Les Sentiments, de Noémie Lvovsky. Très affecté par la mort de son fils, Julien, il poursuit son travail avec des films sombres. En 2003, il a été élu président de la Cinémathèque Française, en hommage à sa passion pour l’art contemporain.

...



Les personnalités associées à Claude Berri
Pseudo * :
E-mail :
Votre commentaire *
Crypto * :
* champs obligatoires
  • Tous les clips
Forums Public Ados
  • 8623
    Le dernier film vu.
  • 1701
    Tu recherches le nom d'un film ?
  • 73
    Je cherche des films sur les chevaux !!En...
  • 31
    TOPIC UNIQUE : Les films incontournables
  • 9
    Proposition de films d'horreur